Les Demoiselles des hauts-vents

Je Bouquine – Le blog | Page 48

11 ans, bon lecteur. (conseil éditeur 12 ans, mais je trouve cela un peu pessimiste.)

Intensité émotionnelle : une scène de spiritisme peut effrayer les âmes sensibles. Le dénouement nous fait craindre pour la vie d’un personnage. Je vous rassure tout se termine bien.

Résumé :

La mère de Charlotte, Émilie et Anne disparaît mystérieusement. Leur père, marin, doit reprendre la mer. Il n’a pas d’autre solution que de conduire ses filles chez ses beaux-parents. Elles ne l’entendent pas de cette oreille, car leurs grands-parents n’ont jamais fait partie de leur vie et une fois arrivées elles comprennent pourquoi. Le manoir résonne du mutisme du grand-père et de la froideur de la grand-mère.

Elles vont devoir conquérir leur cœur pour percer les mystères de la famille et retrouver leur mère.

Mon avis :

Entre suspens, spiritisme et aventures de vacances le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer.

Les filles sont attachantes : Charlotte la sage, Émilie la rebelle et Anne est effacée, mais douée de voyances. Les personnages qui gravitent autour d’elles sont également très intéressants. Yaël Hassan nous offre un roman bien ficelé et prenant.