Un conte de randonnée : Gros glouton et petit malin.

Gros glouton et petit malin / Coline Promeyrat et Rémi Saillard

À partir de 4 ans.

Un jour, au cœur des Appalaches, une maman décide de faire un gâteau. Malheureusement, elle n’a plus de levure. Alors elle demande à son fils d’aller en chercher au village.

Le petit garçon se rend chez l’épicier, mais sur le chemin de retour, un gros ours gris barre la route…

Dans la collection « À petits petons » c’est quasiment toujours un coup de cœur. Ce titre ne fait pas exception. Nous avons ici un conte de randonnée, avec une formulette répétitive et entraînante. Il suffit de trouver la bonne musique pour en faire un refrain addictif.

La réaction des enfants est immédiate. L’écoute est là, les yeux brillent et à la fin de l’histoire, les petites mains s’arrachent le livre.

Ce que j’aime par-dessus tout, dans cette collection, c’est le soin que l’éditeur apporte à l’écriture de son texte. La narration et les dialogues sont toujours différenciés par des couleurs et des changements dans la typographie, qui permettent au narrateur de moduler sa voix en fonction de l’histoire. Les mots sont plus gros quand on a besoin de changer de ton, ils prennent un arrondi quand il y a une action, ils deviennent rouges quand l’ours est là.

C’est un bonheur de lire un texte qui pense au narrateur.

Cerise sur le gâteau, les contes sont recueillis par des folkloristes ou des conteurs. Ils sont tous issus de la tradition orale. Ce qui nous donne un texte qui traverse le temps. Bien entendu, ils seront un peu adaptés pour être passés à l’écrit, mais nous nous rapprochons plus du folklore traditionnel.

Un seul détail, les enfants ont souvent peur pour les personnages. Toute la famille se fait manger par l’ours, c’est un peu paniquant. N’hésitez pas à leur dire, que la fin est heureuse. 😉